En immersion sur des territoires

Au cours de son histoire, la compagnie a cheminé avec plusieurs théâtres, la rose des vents - Scène nationale de Villeneuve d’Ascq, la saison jeune public de Nanterre, le théâtre Le Passage à Fécamp - scène conventionnée Théâtre et Objets, l’Arche à Bethoncourt - scène conventionnée pour l’enfance et la jeunesse, entre autres. Le lieu accompagne le parcours artistique de la compagnie par des temps de répétitions, des moyens de coproduction, la diffusion des spectacles. La présence de la compagnie au sein des lieux est envisagée comme une ressource pour les projets d’action culturelle et d’éducation artistique, mais également pour questionner la structure. 

 

Pour être au plus près de ce que vivent les enfants et les adolescents, auxquels elle s’adresse prioritairement, et nourrir ses projets de création, la compagnie met en place des résidences longues (deux à trois années) dans des établissements scolaires. Portés par des valeurs d’éducation populaire, nos interventions en milieu scolaire sont le prolongement logique de l’engagement de la compagnie pour favoriser l’accès de tous les enfants à l’art et à la culture. L’établissement scolaire est pour nous une porte d’entrée sur un territoire. Si la majorité de nos interventions s’adressent aux élèves, elles ne se limitent pas au temps scolaire, ni à l’espace fermé de l’établissement. Au-delà des élèves, c’est aux familles que nos gestes artistiques s’adressent. 

L'arc - Scène nationale du Creusot 

La compagnie est associée à la Scène nationale pour trois années. Cette saison, nous serons en résidence dans un collège pour la création de L’Archipel. Grâce au soutien de L’arc, avec Mélanie Rutten, nous allons produire une exposition et des ateliers qui pourront accompagner le spectacle à quoi rêvent les méduses. Le tout sera expérimenté lors du « dimanche des familles » que nous animerons en janvier. En amont, Michel Liégeois interviendra dans des classes maternelles du Creusot. Les productions des enfants trouveront également leur place au cours de ce dimanche festif. Une formation autour de l’univers de Mélanie Rutten sera proposée aux personnels de la petite enfance.

La Passerelle - Rixheim 

En septembre, le service petite enfance et Michel Liégeois vont concevoir une « valise à explorer avec le tout-petit ». Elle accompagnera le spectacle à quoi rêvent les méduses qui sera créé à Rixheim en octobre. Pour clore en beauté nos trois années de résidence de recherche (financée par la région Grand Est), nous avons imaginé une fête des illustrateurs. Rendez-vous le 5 juin 2021 pour découvrir les stands de jeux et les carnets de coloriages conçus par Mélanie Rutten, Vincent Mathy et Laurent Moreau. À cette occasion, nous présenterons le spectacle Tout est chamboulé

MA scène nationale, Pays de Montbéliard

MA scène nationale accompagne et coproduit l’intégralité de la collection de spectacles à destination de la petite enfance. Cette saison, elle accueille une semaine de représentations de à quoi rêvent les méduses et une formation pour les personnels de la petite enfance, « De l’univers d’un illustrateur à la scène : matières à jouer ! » (formation créée en 2019 à Rixheim autour de l’univers de Mélanie Rutten).

Le Théâtre, Auxerre

En mai 2021, la compagnie investira le Théâtre d’Auxerre pour une semaine de recherche autour du spectacle Marcher dans le vent. À cette occasion, elle réalisera une maquette à l’échelle 1 de la scénographie. En amont, Michel Liégeois va animer des ateliers parents-enfants, Laurent Moreau encadrera une formation illustration et sérigraphie, le spectacle À l’ombre d’un nuage sera présenté douze fois et une exposition d’originaux de Laurent Moreau sera inaugurée en février. 

La Nef, relais culturel de Wissembourg

Après À l’ombre d’un nuage en 2018 et La Rivière en 2019, la compagnie en attendant... retrouve le chemin de Wissembourg. Elle anime un projet fédérateur pour l’ensemble des classes maternelles de Wissembourg, Altenstadt et Weiler. Le tout commencera par un temps de formation et de rencontre avec les enseignants. Huit classes participeront ensuite à un parcours d’ateliers corporels et plastiques autour du spectacle à quoi rêvent les méduses. En fin de parcours, une rencontre / restitution du projet entre les différentes classes s’articulera autour d’une matinée commune, avec des ateliers. 

La Communauté d'Agglomération Bergeracoise

Sollicitée par la Communauté d’Agglomération Bergeracoise, la compagnie initie un projet structurant à destination de la petite enfance. Première étape cette saison avec la formation « mettre en jeu et en scène le livre pour le tout-petit », la programmation du spectacle À l’ombre d’un nuage et des temps de rencontre avec les acteurs locaux.

La MAL de Thonon

Jean-Philippe Naas et Michel Liégeois participeront à une journée de rencontre et d’ateliers pour les personnels de la petite enfance. Michel Liégeois animera également des ateliers parents-enfants en lien avec le spectacle à quoi rêvent les méduses et un grand atelier participatif de quatre jours.

Culture Commune

En amont de l’accueil d’à quoi rêvent les méduses, Jean-Philippe Naas et Michel Liégeois animeront la formation « De l’univers d’un illustrateur à la scène : matières à jouer ! ».

La troupe amateur Ne l'appelle pas l'autre

En septembre, après deux années de répétitions, la troupe Ne l’appelle pas l’autre encadrée par Jean-Philippe Naas crée La Cantatrice chauve d’Eugène Ionesco. La tournée de ce spectacle en appartement passera par le Bistrot de la scène à Dijon le 1er avril. Une mise en scène crue et décapante, un jeu enlevé. Pour adultes avertis ! Ils commencent également les répétitions d’un nouveau projet : une adaptation de L’Affaire Mayerling, un roman de Bernard Quiriny ou une pièce d’Anton Tchekhov, à suivre…

Et aussi

Des rencontres bord plateau, des répétitions ouvertes au public...

Photos : Roxanne Gauthier