Du temps que les arbres parlaient

D'Yves Lebeau

Spectacle tout public à partir de 8 ans

Créé en novembre 2015 à Fécamp

C’est l’histoire d’un enfant.

Son père est parti.

Sa mère, emplie de tristesse, ne s’occupe plus de lui.

Désoeuvré, délaissé, il est traversé par des sentiments d’une violence inouïe.

Il n’y a rien dans cette vaste plaine où il vit.

Rien, à part un grand chêne qui semble résister au vent au milieu des champs de blé.

L’enfant trouve réconfort au pied de ce centenaire auquel il se confie.

Un arbre qui lui répond en plus !

Il n’y a qu’à demander…

J’ai trouvé dans ce texte d’Yves Lebeau un écho singulier aux problématiques qui structurent le travail de la compagnie. Cette relation entre un arbre et un enfant m’a particulièrement touché.

Dans mon travail à destination du jeune public, je me suis souvent arrangé pour éviter de demander à un comédien adulte de jouer un enfant. Dans ANI-maux ou Tous les garçons et les filles, par exemple, l’âge des deux personnages n’est pas précisé. C’est le plaisir du jeu qui les relient à l’enfant, à l’enfance. Le désir de faire entendre ce texte a mis en branle mes principes. Et puis, un arbre qui parle c’est impossible. Donc tout est possible au niveau du jeu.

Faire parler un arbre, un beau défi à relever !

Jean-Philippe Naas, metteur en scène

Mise en scène Jean-Philippe Naas - Avec Sylvain Pottiez et Damir Zisko - Scénographie Mathias Baudry - Lumières Nathalie Perrier - Costumes Juliette Barbier - Musique Julie Rey - Régie générale Julien Poupon - Collaborateur artistique Michel Liégeois - Production Audrey Roger

    

Coproduit par le théâtre Le Passage à Fécamp - Avec l’aide de la Ville de Dijon, du Conseil général de Côte-d’Or, du Conseil régional de Bourgogne et de la Drac Bourgogne - Avec le soutien du Nouveau Relax à Chaumont, de l’Abreuvoir à Salives, du Festival A pas contés à Dijon et de la Minoterie à Dijon.