Un soir maintenant

Création en 2025

Le point de départ de Un soir maintenant, c’est le souvenir d’un film, After Life, du réalisateur japonais Hirokazu Koré-eda. L’histoire se déroule dans un endroit mystérieux entre ciel et terre. Dans ce lieu transitionnel, une équipe dévouée accueille les nouveaux morts. En une semaine, il s’agit de les aider à choisir le meilleur moment de leur vie. Ce moment sera reconstitué et filmé par l’équipe de l’antichambre, puis projeté aux « clients ». À la fin de la projection, ceux-ci s’éteindront définitivement, emportant dans la mort le meilleur souvenir de leur vie. 

 

Comme des ricochets dans ma pensée, d’autres souvenirs viennent résonner... Un autre film, La chambre verte de François Truffaut... Un autre film encore, La nuit américaine, également de Truffaut... Et le souvenir d’une actrice, Romy Schneider. 

 

Il y a donc la dualité entre la vie et la mort, le souvenir et l’oubli. Parler de la mort, ce n’est pas morbide. C’est poser la question suivante : quand on devient lié à la mort par celui qui a disparu, ou par la conscience de notre mortalité, comment fait-on pour continuer à vivre avec force et sérénité ? 

 

Il y a surtout un cadre pour raconter des histoires, prolonger avec Denis notre travail sur le monologue comme moment intime de confidence.