Tout est chamboulé

Spectacle tout public à partir de 1 an

Création en 2022

Avec deux interprètes sur scène, nous allons travailler sur les oppositions. L’un construit, l’autre déconstruit. L’un range, l’autre dérange. Et puis les rôles s’inverseront. Dans un de nos précédents spectacle Tous les garçons et les filles, le garçon et la fille se retrouvaient à égalité dans le jeu. Nous pressentons que Tout est chamboulé sera traversé par cette question-là.

 

Dans l’univers de Vincent Mathy, les formes simples, grands aplats colorés s’assemblent, s’emboîtent, se superposent pour en créer d’autres. Graphiquement simples, les compositions font apparaître personnages, animaux, végétaux et autres éléments. Il était évident de l’inviter à notre jeu de construction ! 

 

Les jeux de construction sont très riches en apprentissages et permettent à l’enfant de faire de multiples découvertes. Au début, l’enfant prend plaisir à manipuler les cubes dans tous les sens, à les mettre à la bouche, à les superposer, à les lancer, à les entrechoquer... Et plus tard, il essaiera de les empiler le plus haut possible, tout en gardant le plaisir de les faire tomber. 

 

Ce qui nous a inspiré, c’est un projet de livre dont Vincent nous avait parlé. Un abécédaire, un jeu de formes à assembler, pour composer animaux et biotopes, pour chercher et observer ! Nous avons imaginé deux formes, une exposition-active intitulée ANIMORAMA (création en octobre 2019 à La Passerelle, Rixheim) et un spectacle à jouer partout. C’est une sorte de triptyque : l’exposition, le livre, le spectacle. L’enfant peut traverser les 3, ou les 3 peuvent être indépendants. On peut voir le spectacle sans avoir vu l’exposition, on peut lire le livre sans avoir vu le spectacle. 

Mise en scène Jean-Philippe Naas Images Vincent Mathy Avec Simon Dusart et Emmanuelle Veïn Scénographie Mathias Baudry Lumières Nathalie Perrier Costumes Mariane Delayre Musique Julie Rey Collaborateur artistique Michel Liégeois Régie générale Arnaud Morize Production Stéphanie Liodenot Administration Audrey Roger

Production en cours avec l’aide de la DRAC Bourgogne-Franche- Comté, du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, du Conseil départemental de la Côte-d’Or et de la Ville de Dijon Coproduction de La Passerelle - Rixheim, de MA Scène nationale - Pays de Montbéliard, de l’arc - Scène nationale du Creusot et avec le soutien du Théâtre des Remparts à Semur-en-Auxois