diffusion  

Derniers remords avant l’oubli

Créé 2005

texte Jean-Luc Lagarce mise en scène Jean-Philippe Naas assistante à la mise en scène Anouk Vadot avec la troupe Ne l’appelle pas l’autre : Jean-Luc Edouard, Elisabeth Gervasi, Alain Gimenez, Marie-Pierre Maillefert, Gaëlle Quérou, Didier Renault production Christophe Drouhin

L’action se passe en France, de nos jours, un dimanche à la campagne, dans la maison qu’habite aujourd’hui Pierre et qu’habitèrent par le passé avec lui Hélène et Paul.
Hélène et Paul sont de retour avec leur conjoint avec comme objectif de vendre la maison qu’ils avaient achetée ensemble du temps de leur amour à trois.

Un jour, on se dit que jamais plus on ne retournera dans cet endroit où on a vécu, avec ces gens qu’on croyait garder tout le reste de l’existence, on croit cela, on se le répète pour s’en persuader, c’est une des nombreuses décisions définitives qu’on croit prendre.

Derniers remords avant l’oubli, c’est cela aussi, cette décision et encore, manière comme une autre d’en informer les principaux intéressés.
Que cela puisse servir à d’autres fins, être le souvenir désenchanté “du bonheur des années soixante”, c’est bien aussi. Mais cela n’aurait rien changé à la nécessité.
Et la pièce parle de fait, elle essaie, de ce malentendu, ces petites escroqueries, la malhonnêteté comme art de vivre et le mensonge comme dernier rempart à la peur.

Avec le soutien de la ville de Dijon et du festival l’Estivade