article de presse

Le voyage intérieur de Pauline.
« Pourquoi je pleure quand je suis triste ? Pourquoi je ris quand je suis heureuse ? Et quand je pleure de rire ? Et pourquoi...? »

Voilà les questions que se pose Pauline plongée dans le coma suite à une accident de scooter. Son corps ne lui répond plus.
Elle entreprend alors de reprendre contact avec ses organes, de faire leur connaissance. Commence alors un long dialogue intérieur avec ses yeux, sa bouche, son cerveau, ses oreilles...
Grâce à cette drôle de quête, pleine de surprises et de rencontres, Pauline va renaître et quitter le monde de l’enfance pour celui de l’adolescence.

Depuis ses débuts en 2001, la compagnie en attendant... a fait le choix de s’adresser et travailler avec le jeune public, développant une longue collaboration de résidences en collèges. Le travail de Moi et ma bouche, dernière création de Jean-Philippe Naas, est nourri par cette immersion, ce contact quotidien qu’ont eu pendant plusieurs semaines les artistes associés au projet. Le spectateur assiste à la naissance de Pauline, qui s’adresse du fait de son inconscience à ses organes sans tabou.
Deux comédiens jouent tour à tour les organes de Pauline, mais également ses parents, ses amies... Le dispositif scénique est construit autour de la vidéo, créée par Laurent Pernot. Les images sont loin du naturalisme. Ce sont plutôt des évocations, des dessins...
Elles font appel à l’imaginaire du spectateur qui se trouve lui même immergé dans le corps de Pauline.

Moi et ma bouche est à l’origine une commande de France Culture à Denis Lachaud, c’est donc d’abord une pièce radiophonique. L’auteur a collaboré à la création de ce spectacle et travaille avec la compagnie en attendant... à un nouveau projet autour de l’adolescence Les grands plateaux.
Ce spectacle tout public à partir de 9 ans nous attire vers la recherche de nos fondamentaux.”
Lydie Champrenault – Le Bien Public, novembre 2009