L’épure, la lenteur et le silence.

Depuis ses débuts en 2001, la compagnie en attendant… ambitionne de créer un théâtre qui sollicite l’imaginaire du spectateur. Le moyen choisi est de limiter l’information, d’adopter à tous les niveaux, une attitude minimaliste. Quelques gestes essentiels, quelques notes et respirations choisies, le plateau est presque nu. Silence et lenteur permettent à chaque spectateur de se poser des questions, trouver ses réponses et de se raconter sa propre histoire.

Les spectacles se suivent et se répondent. Ils progressent par ricochets. Et derrière l’apparente diversité des formes, le corps, la construction de soi et la place de l’autre dans cette construction constituent la colonne vertébrale du travail de la compagnie.